Page d'accueil > A la une
Le président Faure inaugure le palais présidentiel construit avec l'aide chinoise
2006-04-25

 

Le chef de l'Etat togolais Faure Gnassingbé a personnellement présidé lundi matin 24 avril la cérémonie d'inauguration d'un nouveau palais de la présidence d'une architecture conçue par Beijing Institut of Architectural Design( BIAD), a constaté sur place l'Agence Xinhua.

Il a fait Officier de l'ordre du Mono, une distinction honorifique du pays, le chef du projet, M. Ma Lihua, et le représentant de la Société à responsabilité limitée du groupe d'entreprises de construction de Beijing, M. Zhang Weize.

Quelques milliers de personnes, des invités et des curieux, ont assisté à cette inauguration qui s'est déroulée en présence de l'ambassadeur de Chine au Togo, M. Zhang Shixian, du corps diplomatique et des représentants des institutions accréditées dans ce pays. Les femmes des Forces armées togolaises vêtues de pagnes à l'effigie du président Eyadèma Gnassingbé, décédé le 5 février 2005, ont loué à cette occasion à travers chants et animation politique les relations d'amitié et de coopération avec la Chine, oeuvre de cet homme disparu.

Les couleurs de la Chine et du Togo ont été hissées dans ce nouveau palais, avec la présence de photos des présidents chinois Hu Jintao et Faure Gnassingbé à l'entrée et des banderoles glorifiant la coopération sino-togolaise.

"Vivent les président Hu Jintao et Faure Gnassingbé pour que vivent les relations d'amitié entre la Chine et le Togo", peut-on lire sur la banderole au fronton du Palais.

Ce nouveau palais, dorénavant "symbole de la magistrature suprême et haut lieu d'élaboration de la politique" du Togo, se situe à la sortie nord de la ville de Lomé et à près de 500 mètres de la résidence "Lomé II" du défunt président.

Le projet de ce palais "constitue l'un des plus grands projets de coopération réalisés entre la Chine et le Togo", a indiqué l'ambassadeur de Chine, relevant qu'il est le fruit de travail laborieux de tous les Chinois et Togolais, et aussi la "cristalisation de l'amitié et de l'intelligence" des peuples des deux pays.

Les travaux de cet ouvrage ont démarré en avril 2004 pour s'achever en février 2006, alors que feu Eyadèma Gnassingbé avait posé la première pierre le 7 novembre 2003.

Cinquante deux techniciens et ingénieurs, 211 ouvriers et 503 manoeuvres ont exécuté ces travaux qui ont consommé 8 000 tonnes de ciment, 12 000 m3 de sable, 136 000 m3 de gravier et 15 000 tonnes d'acier, a indiqué le ministre togolais de l'Equipement, des Transports, des Postes et Télécommunications, M. Kokouvi Dogbé.

"Nous vous prions de transmettre au président Hu Jintao et au peuple chinois ami notre chaleureux remerciement pour la sollicitude dont ils font montre à l'endroit du Togo", s'est adressé à l'ambassadeur Zhang Shixian, le ministre Dogbé qui a salué diverses réalisations de la Chine au Togo dans le cadre de leurs relations d'amitié et de coopération qui datent de 34 ans.

xinhuanet 2006/04/25

 



[ RECOMMANDER A ]
       [ IMPRIMER ]