Page d'accueil > A la une
La Chine publie un livre blanc sur la démocratie politique
2005-10-20

 

BEIJING, 19 octobre (XINHUANET) -- Le Bureau de l'Information du Conseil des Affaires d'Etat (gouvernement central) a plublié mercredi un livre blanc sur la démoratie politique de Chine.

C'est le premier livre blanc du genre publié par le gouvernement chinois.

Le livre blanc intitulé "Edification de la démocratie politique en Chine" expose de manière détallée l'initiation, le développement, les contenus et les principes de la démocratie politique du pays.

Il a aussi évoqué les problèmes dans l'édification de la démocratie politique auxquels fait face la Chine ainsi que les principales étapes à parcourir dans la réforme de son système politique.

Le document comprend 12 parties dont t les sujets sont consacrés respectivement au système de l'assemblée populaire, au système de l'autonomie des régions éthniques, à la démocratie de base dans les régions urbaines et rurales, au respect des droits de l'Homme. Fin

La Chine fait des préparatifs spéciaux pour le développement du Tibet, selon le livre blanc

BEIJING, 19 octobre (XINHUANET) -- La Chine s'est particulièrement penchée sur le développement de la région autonome du Tibet, en Chine du sud-ouest, d'après le livre blanc sur l'édification de la démocratie politique en Chine, publié mercredi par le bureau de l'information du conseil des Affaires d'Etat.

Selon le livre blanc, de 1994 à 2001, environ 30 projets représentant 3,9 milliards de yuans d'investissements directs par les autorités centrales ont été réalisés au Tibet. Durant le 10ème plan quinquennal (2001-2005), les autorités centrales ont alloué 31,2 milliards de yuans à la construction de 117 projets dans cette région.

La Chine respecte et protège la liberté de croyance religieuse des éthnies minoritaires. Selon le livre blanc, fin 2004, le Tibet comptait 1 700 sites bouddhistes tibétains où vivent 46 000 bonzes et bonzesses.

En ce qui concerne l'application et le développement des langues orales et écrites des éthnies minoritaires, selon le livre, 22 éthnies minoritaires de Chine utilisent actuellement 28 langues écrites spécifiques. En 2003, environ 4 787 ouvrages édités à un total de 50,34 millions d'exemplaires, 205 magasines édités à 7,81 millions d'exemplaires et 88 journaux avec un tirage de 131,3 millions d'exemplaires ont été publiés en langues éthniques.

Le livre blanc rappelle que la Chine est un Etat pluriethnique unitaire. A ce jour, 56 groupes ethniques ont été identifiés et sont reconnus par les autorités centrales. La population des Han est majoritaire. Selon les statistiques du 5ème recensement général réalisé en 2000, la population des ethnies minoritaires de Chine représente 106,43 millions de personnes, soit 8,41 % du total du pays.

Pour résoudre les problèmes des groupes ethniques, différents systèmes ont été adoptés dans le monde, dit le livre blanc. Celui que la Chine pratique est le système d'autonomie régionale des nationalités.

La Chine a établi 155 zones autonomes ethniques dont 5 régions autonomes, 30 préfectures autonomes et 120 districts autonomes ( bannières). La population des ethnies minoritaires jouissant d'une autonomie régionale représente 71 % du total des éthnies minoritaires. Fin

Livre blanc : La Chine compte 2,8 millions de députés aux assemblées populaires

BEIJING, 19 octobre (XINHUANET) -- On compte actuellement 2,8 millions de députés aux assemblées populaires de tous les échelons du pays, indique le livre blanc sur la démocratie politique en Chine, publié mercredi par le Bureau de l'Information du conseil des Affaires d'Etat.

Les députés viennent de divers groupes éthniques, milieux, couches sociales et partis politiques, et sont ainsi hautement représentatifs du pays, selon le livre blanc.

Le livre blanc rappelle que la Chine a adopté un système parlementaire unicaméral en fonction de ses spécificités nationales, et non le système bicaméral institué dans les pays occidentaux.

La Constitution chinoise stipule que l'Assemblée populaire nationale (APN) de la République populaire de Chine (RPC) est l'organe suprême du pouvoir d'Etat. En Chine, tous les organes administratifs, judiciaires et de procuration d'Etat sont créés par l'assemblée populaire vis-à-vis de laquelle ils sont responsables et par laquelle ils sont surveillés. Toutes les décisions d'Etat importantes sont prises par l'assemblée populaire. Les organes administratifs sont responsables de faire appliquer les lois, résolutions et décisions adoptées par l'assemblée populaire. Les cours et parquets exercent indépendamment leur pouvoir judiciaire pour les premières et de contrôle pour les seconds, selon les stipulations de la loi, et aucune autorité admnistrative, organisation sociale ou individuelle ne peut interférer dans leurs activités.

L'APN et les assemblées populaires locales de tous échelons sont établies par des élections démocratiques. Elles sont responsables du peuple et soumises à sa supervision. La Constitution chinoise prévoit que chaque citoyen âgé de 18 ans a le droit de vote, quelque soit son appartenance ethnique, son sexe, sa profession, son milieu familial, sa croyance religieuse, son niveau d'éducation, ses propriétés ou son ancienneté, à l'exception des personnes privées des droits politiques en raison de la loi.

Les députés aux assemblées populaires locales au niveau de village et bourg sont élus directement par les électeurs. La population ayant le droit de voter et exerçant ce droit représente 99 % des citoyens de 18 ans et plus, et le taux de participation aux élections atteint environ 90%.

En Chine, les députés aux assemblées populaires au niveau supérieur aux villages sont élus indirectement par l'assemblée populaire du niveau immédiatement inférieur. Comme le prévoit la loi, les candidats s'affrontent tant pour les élections directes que pour les élections indirectes. Les électeurs et les unités électorales ont le pouvoir de renvoyer ou remplacer les députés qu'ils ont élus selon la procédure prescrite par la loi. Fin

176 000 députés non membres du Parti dans les assemblées populaires à différents échelons

BEIJING, 19 octobre (XINHUANET) -- La Chine compte 176 000 députés non membres du Parti communiste chinois (PCC) dans les assemblées populaires réparties sur tout le territoire, selon un livre blanc sur l'édification de la démocratie politique en Chine publié par le Bureau d'Information du Conseil des Affaires d'Etat mercredi.

Le livre précise que la représentation dans ces assemblées est le reflet de la volonté du Peuple. Ces députés participent aux prises de décision et supervisent le travail du gouvernement par leur travail au sein des assemblées populaires. En 2003, au dernier renouvellement, 176 000 personnes non membres du PCC ( membres de partis démocratiques ou apolitiques) ont été élues députés dans les diverses assemblées populaires du pays.

Parmi eux, 7 sont vice-présidents du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN, Parlement chinois) et 50 sont membres de ce comité.

Fin 2004, 32 000 membres de partis démocratiques et personnes apolitiques occupaient des postes importants au sein du gouvernement et des départements chargés de l'application de la loi à différents niveaux.

Le système politique chinois favorise la consultation et la coopération politique interpartite sous la direction du PCC ce qui le distingue et des systèmes occidentaux où deux ou plusieurs partis s'affrontent et des autres pays caractérisés par un système de parti unique, explique le livre blanc.

La Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC) est un instrument important de cette coopération et de la consultation entre les partis dans la vie politique de la Chine.

Il existe 9 partis politiques en Chine à l'heure actuelle en plus du PCC : le Comité révolutionnaire du Guomintang chinois ( fondé en 1948), la Ligue démocratique de Chine (fondée en 1941), l'Association pour la construction démocratique de Chine (fondée en 1945), l'Association chinoise pour le progrès de la démocratie (fondée en 1945), le Parti démocratique paysan et ouvrier de Chine (fondée en 1930), le Zhi Gong Dang de Chine (fondé en 1925), la Société Jiusan (fondée en 1945) et la Ligue pour l'Autonomie démocratique de Taïwan (fondée en 1947). Fin

 



[ RECOMMANDER A ]
       [ IMPRIMER ]