Page d'accueil > La Chine et le Bénin
Le dernier développement des relations d'amitié sino-béninoises
Extraire de l'allocution de S.E.Mme LI Beifen, Ambassadeur chinois au Bénin à l'occasion de la réception de la Fête national de la République Populaire de Chine (Cotonou, le 29 septembre 2005)
2005-10-20

 

Mesdames et messieurs,

Un proverbe chinois dit «c'est au cours d'un long trajet que s'éprouve la force d'un coursier, et avec le temps qu'on connaît le coeur d'un homme ». Depuis le rétablissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Bénin en 1972, au cours de 33 ans, malgré les aléas de la situation internationale, les rapports sino-béninois se sont toujours développés régulièrement. Dans les affaires internationales, nos deux pays se sont témoignés constamment compréhension et soutien. Nos deux pays ont mené une coopération fructueuse sur les divers plans. La Chine se réjouit de constater que les aides qu'elle a accordé au Bénin dans la mesure de ses possibilités ont joué un rôle actif dans la vie socio-économique du pays.

Cette année est particulièrement marquée par la construction du nouveau bâtiment administratif du MAEIA, dont j'ai eu l'honneur de poser la première pierre avec S.E.M. le Ministre du MAEIA il y a trois semaines. Il s'agit du 30ème projet précédé d'autres importantes réalisations financées et accomplies par la Chine. Je suis sûre que ce bâtiment sera une nouvelle oeuvre monumentale dans les annales de l'amitié sino-béninoise. En outre, le projet de construction du Centre chinois du Développement Economique et Commercial à Cotonou et le projet de la Réhabilitation de la Digue de Protection aux périmètres rizicoles de Malanville sont tous en cours de préparation.

Toujours dans le cadre de l'assistance gouvernementale, nous avons envoyé actuellement six missions chinoises d'assistance technique au Bénin, à savoir la quatorzième promotion de la Mission médicale à Lokossa et à Natitingou, la huitième promotion de la mission d'assistance technique agricole aux périmètres rizicoles de Dévé et Cové, la troisième promotion aux périmètre rizicoles de Malanville, deux missions d'assistance technique qui résident respectivement au Stade de l'Amitié et au Palais de Congrès, et une mission militaire aux forces navales de l'armée béninoise. Et en même temps, la partie chinoise a accordé beaucoup d'importance à la mise en valeur des ressources humaines béninoises. Cette année, environ 70 personnes ont été envoyées en Chine pour participer aux formations et séminaires dans divers domaines.

Les échanges commerciaux entre la Chine et le Bénin ont aussi connu une croissance rapide ces dernières années. En 2004, la Chine a exporté vers le Bénin pour un montant de 303 millions de US dollars dont 242 millions de réexportation, et l'importation chinoise en provenance du Bénin dépasse 80 millions de US dollars. La Chine est déjà devenue premier acheteur et deuxième fournisseur du Bénin.

Le gouvernement chinois a aussi pris des mesures d'incitation d'ordre financier et politique pour encourager les entreprises chinoises à investir en Afrique sur un pied d'égalité et d'avantage réciproque. Jusqu'à aujourd'hui, les capitaux de l'investissement chinois au Bénin ont déjà dépassé 50 millions de US dollars, et la Chine devient depuis 2001 premier investisseur étranger du Bénin. Les contrats signés lors de la visite du Vice-président chinois l'année dernière au Bénin, entre la société de télécommunications ZTE de Chine et le Télécom Bénin concernant la fourniture d'équipement de réseaux téléphoniques mobile et fixe seront bientôt mis à l'exécution. Et en juin dernier, la SUCOBE à Savè gérée par la Société Chinoise Complant sous forme de location a réalisé la première exportation du sucre produit au Bénin d'une quantité de 6300 tonnes vers l'Europe. Tous ces investisseurs ont beaucoup contribué à la création d'emplois locaux, à la formation professionnelle du personnel et au transfert de nouvelles technologies.

Aussi, importe-t-il de souligner que, au cours de l'année courante, plusieurs délégations béninoises de haut niveau ont effectué successivement des visites en Chine. Nous notons la visite de la délégation parlementaire conduite par S.E.M. Kolawolé IDJI, Président de l'Assemblée nationale béninoise en mai dernier. Pendant cette visite, un accord de coopération entre les deux assemblées a été signé. Je cite encore la délégation composée de cinq plus grands partis politiques du Bénin, qui ont établi pour la première fois des liaisons directes avec le parti dirigeant chinois. Dans quelques jours, une délégation conduite par la Présidente de la Cour Constitutionnelle et celle de la Haute Cour de Justice va se mettre en route. Je suis sûre que toutes ces visites ont contribué et contribueront à la promotion de la compréhension mutuelle, au raffermissement de l'amitié entre les deux peuples, ainsi qu'à l'approfondissement de la coopération dans leurs différents domaines.

Mesdames et messieurs,

Le renforcement continu des relations d'amitié sino-béninoises est une aspiration commune de nos deux peuples, la partie chinoise entend travailler ensemble avec la partie béninoise pour explorer les nouveaux champ et moyen de la coopération bilatérale afin de porter à un nouveau palier des relations de coopération amicale entre la Chine et le Bénin.

Pour terminer, je voudrais saisir cette occasion pour exprimer mes meilleurs voeux à la prospérité de la République du Bénin, au bonheur de son peuple et à la santé de son Président, S.E.M. le général Mathieu KEREKOU.

Vive la République Populaire de Chine !

Vive la République du Bénin !

Vive l'amitié sino-béninoise !

Et à la santé de vous tous !

Je vous remercie.

 



[ RECOMMANDER A ]
       [ IMPRIMER ]